La vitrine de diffusion des mémoires et thèses de l'ÉTS
RECHERCHER

Pour une meilleure prise en charge de la SST : une nouvelle démarche pratique de gestion des risques de projets miniers

Badri, Adel (2012). Pour une meilleure prise en charge de la SST : une nouvelle démarche pratique de gestion des risques de projets miniers. Thèse de doctorat électronique, Montréal, École de technologie supérieure.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (3MB) | Prévisualisation
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (1MB) | Prévisualisation

Résumé

Bien que l’industrie minière utilise convenablement les outils de gestion des risques, certains projets miniers d’envergure ont rencontré de nombreux problèmes dus à un manquement de prise en considération de la santé et de la sécurité du travail (SST). Malgré le degré élevé des risques et des incertitudes relié à l’exploitation d’un projet minier, il n’existe qu’un nombre limité de recherches proposant de gérer tous les risques identifiés de façon systématique. Cette insuffisance est parfois expliquée par le manque de fiabilité des données et les carences relatives à l’expertise permettant d’identifier et d’évaluer convenablement tous les risques miniers.

Dans un contexte économique en pleine effervescence, l’industrie minière doit relever plusieurs défis en lien avec le démarrage de nombreux projets. Dans un environnement très complexe et incertain, une gestion rigoureuse des risques demeure une composante indispensable pour contourner plusieurs menaces. Étant donné la complexité de ces projets, plusieurs entreprises minières cherchent continuellement à améliorer et créer des démarches intégrées de gestion des risques.

Dans cette thèse, nous proposons une nouvelle démarche par facteurs de risques pour intégrer la SST, de façon systématique et systémique, dans la gestion des risques de projets miniers. Cette démarche est appuyée sur un nouveau concept, la « concentration des sources de dangers », et sur la méthode d’analyse multicritère AHP (Analytical Hierarchy Process). Les travaux de recherche ont pour finalité la généralisation progressive de l’utilisation de cette démarche dans le secteur des mines d’or au Québec.

En plus de la démarche proposée, de ses outils et de ses nouveaux concepts, nous fournissons à la communauté scientifique et aux praticiens un portrait préliminaire des risques associés aux projets miniers. Ce portrait de risques est indispensable pour compléter une évaluation fiable et rapide des risques de projets miniers. Nous partageons également deux bases de données évolutives comportant chacune plus de 200 sources de dangers élaborées relativement à deux mines d’or (à ciel ouvert et souterraine). Ces bases de données servent comme bases de connaissances évolutives et potentiellement adaptables et transférables à d’autres entreprises, de même qu’à d’autres nouveaux projets miniers.

Les travaux de recherche ont permis à nos partenaires industriels d’identifier et de prioriser les risques potentiels afin qu’ils puissent choisir la meilleure stratégie de contrôle. Plusieurs équipes interdisciplinaires ont été impliquées dans cette recherche, favorisant ainsi un partage du savoir-faire industriel. Enfin, cette recherche a permis une prise en considération de la SST dans toutes les activités opérationnelles des mines impliquées.

Malgré ces efforts, cette thèse présente plusieurs limites parmi lesquelles on retrouve certaines que nous envisageons de résoudre dans un avenir rapproché. En premier lieu, nous nous proposons d’utiliser la méthode Delphi en vue d’atteindre un consensus entre les experts, dans le but de valider une échelle de conversion des « concentrations des sources de dangers » en probabilités. Nous envisageons également d’explorer les possibilités d’ajout d’autres techniques de collecte de données mieux adaptées aux problématiques et risques étudiés. Seulement deux entreprises minières au Québec ont mis en oeuvre la démarche de gestion des risques proposée. L’influence de la culture des organisations sur la démarche proposée reste un obstacle important quant à la généralisation des résultats de la thèse. Nous essayons de remédier à cette contrainte par une présence plus étendue dans le secteur, ainsi que par le suivi de nos partenaires industriels.

Titre traduit

Towards more effective consideration of occupational health and safety: A new practical approach to risk management in mining projects

Résumé traduit

Although the mining industry is known for proper use of risk management tools, companies continue to encounter difficulties with the incorporation of occupational health and safety (OHS) into major mining projects. In spite of the level of risk and uncertainty associated with mining projects, little research has focused on the systematic management of all risks including OHS. This limitation has been attributed to a lack of reliable data and a shortage of expertise for proper identification and evaluation of risks.

Under economic boom conditions, the mining industry must meet several challenges associated with new project start-ups in environments marked by complexity and uncertainty. Rigorous management of risk remains indispensable for monitoring and controlling the various threats that loom over growing mining companies. Numerous companies thus seek to improve or devise integrated approaches to risk management.

In the present thesis, a new risk-factor-based systemic and systematic approach to integrating OHS into mining project risk management is proposed. This approach uses a new concept called “hazard concentration” as well as the multi-criteria analysis method known as the analytical hierarchy process. The aim of this work is to promote the utilization of this approach throughout the goldmine sector in Quebec.

In addition to the proposed approach, its tools and new concepts, we provide the scientific community and mining sector practitioners with a preliminary portrait of risk in mining projects. Such a portrait is indispensable for the timely production of complete and reliable evaluations of mining risks. We also share two adaptable databases each compiling over 200 hazards identified in the course of studies carried out in two goldmines, one open-pit and one underground. These databases constitute a body of knowledge that is potentially adaptable and transferable to other types of mining company as well as to other new mining projects.

In summary, this study enabled our industrial partners to identify and rank potential risks in order to choose the monitoring and control strategy best suited to their corporate goals. The study involved action research with inter-disciplinary teams over the duration of several phases of mining project and promoted sharing of industrial know-how. The effort allowed us to gather well-founded and consistent opinions and to benefit from a wealth of experience gained in the mining sector. Finally, our work could make a substantial contribution to the consideration of OHS in all operational activities in the mines involved in the study.

The work described in this thesis nevertheless has several limitations, a few of which we expect to address in the future. To begin with, we shall examine the use of the Delphi method as a means of reaching an expert consensus on establishing a scale for the conversion of hazard concentration to probability. We also recommend exploring the possibility of including other data gathering techniques that might be better suited to studying the challenges and risks. The proposed approach to risk management has been implemented in only two mining companies in Quebec. Its influence by organizational culture remains an impediment to the broader application of the results obtained. We hope to address this limitation through increased presence in the sector and by follow-up at the two companies that have participated so far in our studies.

Type de document: Mémoire ou thèse (Thèse de doctorat électronique)
Renseignements supplémentaires: "Thèse par articles présentée à l'École de technologie supérieure comme exigence partielle à l'obtention du doctorat en génie". Bibliogr. : f. [231]-255.
Mots-clés libres: Mines. Sécurité. Mesures. Industrie. Gestion du risque. Gestion de projet industriel, gestion des risques, santé et sécurité du travail (SST), recherche-action, analyse multicritère (Analytical Hierarchy Process), concentration des sources de dangers, mine d’or.
Directeur de mémoire/thèse:
Directeur de mémoire/thèse
Nadeau, Sylvie
Co-directeurs de mémoire/thèse:
Co-directeurs de mémoire/thèse
Gbodossou, André
Programme: Doctorat en génie > Génie
Date de dépôt: 28 août 2012 15:05
Dernière modification: 02 mars 2017 20:35
URI: http://espace.etsmtl.ca/id/eprint/1027

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt

Statistique

Plus de statistique...