La vitrine de diffusion des mémoires et thèses de l'ÉTS
RECHERCHER

Élaboration d'une stratégie de ventilation pour l'élimination efficace des bioaérosols dans une unité de bronchoscopie

Haine, Salim (2014). Élaboration d'une stratégie de ventilation pour l'élimination efficace des bioaérosols dans une unité de bronchoscopie. Mémoire de maîtrise électronique, Montréal, École de technologie supérieure.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (2MB) | Prévisualisation
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (1MB) | Prévisualisation

Résumé

La qualité de l’air intérieur est l’un des problèmes les plus rencontrés dans la vie quotidienne. Les gens passent plus de 90 % de leur temps dans une enceinte fermée. Les ingénieurs du bâtiment travaillent pour donner un confort aux occupants d’immeubles. Leur préoccupation est orientée vers l’amélioration de qualité de ventilation afin de réduire la quantité d’air vicié dans les enceintes fermées.

L'exposition à des contaminants gazeux ou particulaires présents dans l'air à l'intérieur des bâtiments est un facteur de risque très important pour un certain nombre de symptômes respiratoires. Dans le secteur hospitalier, la qualité de l'air est d'une importance majeure. Plusieurs sources de pollution et de contamination existent dans ce genre d’édifices. En particulier, les unités de bronchoscopie contiennent une multitude d'aérosols et des microorganismes pathogènes, provenant de la bouche et du nez du patient.

Le présent travail, consiste à modéliser les concentrations totales de bioaérosols lors des opérations de bronchoscopie, étudier leur comportement en fonction des mouvements d’air et de leur granulométrie et évaluer l’influence du débit de ventilation et d’extraction d’air. Les simulations numériques de ce travail de recherche sont réalisées à l’aide du logiciel Fire Dynamic Simulator (FDS) qui est basé sur la méthode de simulation des grandes échelles (LES).

L’étude a été réalisée selon deux modèles de transport des bioaérosols et quatre scénarios de ventilation. La validation du modèle numérique a été réalisée à l’aide de mesures expérimentales de la concentration d’un gaz traceur en fonction du temps.

Les principaux résultats de cette étude montrent l’influence des différentes stratégies de ventilation sur la concentration du contaminant dans l’enceinte étudiée. Le travail a permis de déterminer numériquement la quantité de contaminant inhalé par le personnel hospitalier, le coefficient d'échange d’air, le taux d’extraction d’air, l'âge moyen de l'air ainsi que la quantité du contaminant déposée sur les parois de l’unité et les appareils.

À partir de ces résultats, des recommandations ont été présentées afin de garantir une amélioration de l’efficacité du système de ventilation et surtout une bonne qualité de l’air pour le personnel hospitalier.

Résumé anglais

The quality of the indoor air is one of the most encountered problems in our day. People spend more than 90% of their time inside buildings. Building engineers work to provide the best comfort conditions to building occupants. Their main objectives are to improve the ventilation efficiency and optimize the indoor air quality.

Exposure to gaseous or particulate contaminants present in the air inside buildings is a very important risk factor for a number of respiratory symptoms. In the hospital sector, the air quality is of major importance. Several sources of pollution and contaminants exist in such buildings. In particular, bronchoscopy units raise concerns since bronchoscopy procédures can induced severe coughing for the patient that will generate a multitude of airborne microorganisms.

The objective of this work is to model the aerodynamic behavior of bioaerosols during a bronchoscopy procedure and evaluate the influence of air change per hour on the bioaerosols concentration. Numerical simulations of this project were done using the Fire Dynamic Simulator Software (FDS), which is based on the large eddy simulation method (LES).

The study was conducted using two transport models and four ventilation scenarios. The tracer gas method was used to determine experimentally the mean age of air in the bronchoscopy unit studied. These results were also used to validate the numerical code.

The main results of this study show the influence of the air change per hour on the bioaerosol concentration in the bronchoscopy unit. The exposure level of the hospital staff, the air exchange coefficient, the air extraction rate, the age of air and the amount of contaminant deposited on walls were determined. From these results, recommendations were made to ensure an improvement in the ventilation system efficiency and a good air quality for the hospital staff.

Type de document: Mémoire ou thèse (Mémoire de maîtrise électronique)
Renseignements supplémentaires: "Rapport de mémoire présenté à l'École de technologie supérieure comme exigence partielle à l'obtention de la maîtrise en génie mécanique". Bibliographie : pages 105-112.
Mots-clés libres: Hôpitaux (Édifices) Chauffage et ventilation. Ventilation Modèles mathématiques. Aérosols Inhalation. Air intérieur Qualité Évaluation. Hôpitaux (Édifices) Hygiène. bioaérosol, bronchoscopie, modélisation, FDS
Directeur de mémoire/thèse:
Directeur de mémoire/thèse
Hallé, Stéphane
Programme: Maîtrise en ingénierie > Génie mécanique
Date de dépôt: 17 juin 2014 15:35
Dernière modification: 17 juin 2014 15:35
URI: http://espace.etsmtl.ca/id/eprint/1327

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt

Statistique

Plus de statistique...