La vitrine de diffusion des mémoires et thèses de l'ÉTS
RECHERCHER

Modèle économétrique dynamique basé sur les lois de l'écosystème

Ashikwe, Stephene Nwayo (2016). Modèle économétrique dynamique basé sur les lois de l'écosystème. Mémoire de maîtrise électronique, Montréal, École de technologie supérieure.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (3MB) | Prévisualisation
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (498kB) | Prévisualisation

Résumé

Ce travail est une application de la dynamique des systèmes qui expose la possibilité d’équilibrer notre système économique à court et long terme à l’aide d’intégration de paramètres environnementaux.

La faune et la flore comme le monde économique est constamment à la recherche de cet équilibre de par la photosynthèse et le régime proie-prédateur. En économie ou en politique, l'équilibre n'est jamais atteint. La recherche de l'équilibre stationnaire entre l'offre et la demande en économie, sans fin est sans doute impossible, comme celle de l'équilibre constant de notre environnement Naturel. Comme le disais, les auteurs Yanni, Charles Devilliers et Yves Guy, « depuis l'élaboration des théories de l'évolution, c'est bien l'instabilité qui semble être la règle. Un retour à un "équilibre naturel" semble être impossible » (Yanni Gunnell (2009) ; Charles Devillers (1996) et Yves Guy (1991)).

Sur le plan analytique, et en utilisant la théorie de Marx (Boncoeur J. ; Thouement H. 2004) l’unité de la théorie marginale repose sur le concept d’équilibre concurrentiel c'est-à-dire l’état d’une économie dans lequel la compensation entre les forces de l’offre et de la demande détermine simultanément les quantités et les prix relatifs des biens. Dans ce cadre de réflexion, la notion d’équilibre ne peut pas être purement et simplement mise de côté et écartée du coeur des théories environnementales. Les approches équilibrent et déséquilibrent, de stabilités et d’instabilités (environnemental et économique) doivent être combinées.

Nous considérons que le comportement des agents n’est pas fondé sur la maximisation d’une fonction d’objectif à la manière néoclassique. Aussi, nous limitons l’économie à l’activité de production et de consommation ; la production de monnaie faisant partie intégrante de notre modèle, l’une des raisons invoquées provoquant une récession, est l’offre de monnaie étant plus élevée que la demande. La monnaie étant disponible, la création de politique de réassurance pour des crédits hypothécaires crée l’illusion de la publication de crédit à risque moins élevé. Nous considérons que toutes entreprises visent à améliorer l'efficacité des ressources par la mise en oeuvre des stratégies de réduction de coûts. Le marché est un parfait reflet des fondamentaux sous-jacents. À tout moment dans le temps, les prix peuvent changer souvent de façon spectaculaire, mais simplement comme une réponse rationnelle et automatique à l'arrivée d'une nouvelle information. Les ressources naturelles sont essentielles pour l'économie et la prospérité. Elles nous offrent nos matières premières, de l'énergie, de la nourriture, de l'eau et de la terre, ainsi que des services sociaux et environnementaux. La Terre n'a que des ressources limitées, et l'utilisation de ces ressources met de plus en plus de pression sur notre environnement naturel comme : le réchauffement climatique, la pollution et la dégradation des écosystèmes et de la biodiversité. Toutes matières premières peuvent être modifiables et quantifiables en matières d’utilité et monétaire.

A l’aide de STELLA, une modélisation des comportements des agents est créée, représentant l’équilibre de court terme. Néanmoins, l’équilibre n’existant qu’à court terme notre modèle « Crash » dans le temps nous donnant l’opportunité de la rééquilibrer en utilisant les principes environnementaux.

Titre traduit

Dynamic econometric model based on the laws of ecosystem

Résumé anglais

This work is an application of system dynamics which exposes the ability to balance our short- and long-term economic system with integration of environmental parameters.

The flora, fauna and the landscape just like the business world are constantly on the search for this balance by photosynthesis and the predator-prey system. In economics or politics, long-term balance has never reached. Indeed; it is an ideologically oriented dialogue, a fact with an entirely general objective. The endless search for equilibrium between supply and demand in economics is probably impossible, like that of the tranquility of nature in balance. As mentioned, by Yanni Gunnell (2009); Charles Devillers (1996) and Yves Guy (1991), "since the development of theories of evolution, it is the instability seems to be the rule. Return to a "natural balance" seems to be impossible."

Analytically, and using the theory of Marx (Boncoeur J.; Thouement H. 2004) unit of the marginal theory is based on the concept of competitive equilibrium, that is to say, the state of an economy in which the compensation between the forces of supply and demand simultaneously determines the quantities and relative prices of goods. Within this Framework of thought, the concept of balance cannot simply be set aside and away from the heart of the environmental theories. Approaches of disparity and balance, stability and instability (ecological and economic) have to be combined.

We consider that the behavior of agents is not based on the maximization of an objective function in a neoclassical manner. Also, we limit the economy to the activity of production and consumption. Currency production being part of our model, one of the reasons invoked causing a recession is money supply being higher than demand. The low-interest rates on capital currency and the creation of reinsurance policy for mortgage generate the illusion of lower risk Credit publication. We believe that all companies seek to improve resource efficiency by implementing cost reduction strategies. The market is a perfect reflection of the underlying fundamentals. Natural resources are essential for the economy and prosperity. They give us our raw materials, energy, food, water and land, as well as social and environmental services.

The Earth has limited resources, and the use of these resources is putting more and more pressure on our natural environment evolving into global warming, pollution and the degradation of ecosystems and biodiversity. All raw materials can be modified and quantifiable in commercial and utility materials.

Using STELLA, we created an economic behavior of agents. Although our model stays balance only in the short term, it gives us the opportunity to rebalance using environmental principles.

Type de document: Mémoire ou thèse (Mémoire de maîtrise électronique)
Renseignements supplémentaires: "Mémoire présenté à l'École de technologie supérieure comme exigence partielle à l'obtention de la maîtrise de génie de l'environnement". Bibliographie : pages 53-60.
Mots-clés libres: Développement économique Aspect de l'environnement. Modèles économétriques. Équilibre (Économie politique) Écologie. Statique et dynamique (Sciences sociales) prédateur, proie, régime, dynamique des systèmes, système économique, modélisation, STELLA
Directeur de mémoire/thèse:
Directeur de mémoire/thèse
Hausler, Robert
Programme: Maîtrise en ingénierie > Génie
Date de dépôt: 29 nov. 2016 16:38
Dernière modification: 29 nov. 2016 16:38
URI: http://espace.etsmtl.ca/id/eprint/1759

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt

Statistique

Plus de statistique...