La vitrine de diffusion des mémoires et thèses de l'ÉTS
RECHERCHER

Adoption of lean manufaturing system with AIM of efficiency improvement within a late lean adopter company (a case study)

Téléchargements

Téléchargements par mois depuis la dernière année

Plus de statistiques...

Jalili Marandi, Sahand (2018). Adoption of lean manufaturing system with AIM of efficiency improvement within a late lean adopter company (a case study). Mémoire de maîtrise électronique, Montréal, École de technologie supérieure.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (2MB) | Prévisualisation
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (584kB) | Prévisualisation

Résumé

“Lean manufacturing” (LM) and “Lean production” are the terms and concepts which have been introduced to industry world since 1990s. In these almost three decades many companies in various sectors have applied lean with aim of eliminating wastes and implementing continuous improvements in their organization. Although the capabilities and advantages of lean have been proven over the years, some companies are still hesitate to use this method. According to the theory of the “Diffusion of Innovation” (DOI), based on innovativeness factor, adopters to an innovation are divided into five categories: innovators, early adopters, early majority, late majority and laggards. Innovation can be considered as a new idea, procedure, practice, product and etc. Each of these categories has its own characteristics. The focus of this research is about adoption of LM in a laggard company.

The case of this study (company X) is a furniture manufacturer in Quebec with mainly push production system. They are currently encountering with long delivery times, lack of space in the shop floor and unsatisfied production rate. Similar companies with the same problems as company X have improved their total efficiency with applying lean concept but our case has not been turned into LM until now and they are not very interested in implementing this procedure. Innovation-decision process has five stages: knowledge, persuasion, decision, implementation and confirmation. In this study, it is intended to help the company to reach to the third stage to make decision about lean implementation.

Lean is a long and time taking journey and it will be longer in case of late adopters. The reason that they are reluctant in lean adoption is their ignorance about existing wastes and their impacts in the system. In such companies with traditional organizational structure, unawareness is the result of working in silos and having weak communications. In order to convince laggards to make decision about lean implementation, it is essential to break down the silos, improve interactions and deploy mutual synergy among them. Laggards will not accept an innovation until they completely become certain it is safe for them. In this research, we propose a road map to indicate the opportunity to increase total cycle efficiency from 29.4% to 78.3%.

Titre traduit

Adoption d'une approche de fabrication lean en vue d'une amélioration de l'efficacité au sein d'une entreprise retardataire dans ce domaine (étude de cas)

Résumé traduit

«Lean manufacturing» (LM) et «Lean production» sont les termes et les concepts qui ont été introduits dans le monde de l'industrie depuis les années 1990. Au cours de ces trois dernières décennies, de nombreuses entreprises de différents secteurs ont appliqué le Lean dans le but d'éliminer les gaspillages et de mettre en oeuvre des améliorations continues dans leur organisation. Bien que les capacités et les avantages du Lean aient été prouvés au fil des années, certaines entreprises hésitent encore à utiliser cette approche. Selon la théorie de la «diffusion de l'innovation», fondée sur le facteur d'innovation, les adoptants d'une innovation sont divisés en cinq catégories : innovateurs, adoptants précoces, majorité précoce, majorité tardive et retardataires. L'innovation peut être considérée comme une nouvelle idée, procédure, pratique, produit, etc. Chacune de ces catégories a ses propres caractéristiques. L'objectif de cette recherche porte sur l'adoption de LM dans une entreprise retardataire.

Le cas de cette étude (entreprise X) est un fabricant de meubles au Québec avec principalement un système de production sur commandes en flux poussé. On constate actuellement de longs délais de livraison, un manque d'espace dans l'atelier et un taux de production insatisfaisant. Des entreprises similaires avec les mêmes problèmes que l’entreprise ont amélioré leur efficacité globale en appliquant le concept Lean, mais notre cas n'a pas été transformé en LM jusqu'à présent et les dirigeants ne sont pas très intéressés par la mise en oeuvre d’une telle démarche. Le processus de décision d'innovation comporte cinq étapes : la connaissance, la persuasion, la décision, la mise en oeuvre et la confirmation. Dans cette étude, il est prévu d'aider l'entreprise à atteindre la troisième étape pour prendre une décision sur la mise en oeuvre du LM.

L’implantation du Lean est un long voyage et il sera plus long encore pour les retardataires. La raison pour laquelle ils sont réticents à l'adoption du Lean est leur ignorance des pertes existantes et de leurs impacts dans le système. Dans ces entreprises avec une structure organisationnelle traditionnelle, l'inconscience est le résultat d'un travail en vase clos et de communications faibles. Afin de convaincre les retardataires, il est essentiel de briser les silos, d'améliorer les interactions et de développer une synergie mutuelle. Les retardataires n'accepteront pas une innovation tant qu'ils n'auront pas complètement acquis la certitude qu'elle est sans danger pour eux. Dans cette recherche, nous proposons une feuille de route pour indiquer l'opportunité d'augmenter l'efficacité totale du cycle de 29,4% à 78,3%.

Type de document: Mémoire ou thèse (Mémoire de maîtrise électronique)
Renseignements supplémentaires: "Thesis presented to École de technologie supérieure in partial fulfillment of the requirements for a master's degree with thesis in engineering, concentration in innovation management". Comprend des références bibliographiques (pages 99-102).
Mots-clés libres: Lean Manufacturing (LM), diffusion d'innovations, retardataires, processus d'innovation-décision, système de gestion de silo, fabricant de meubles
Directeur de mémoire/thèse:
Directeur de mémoire/thèse
Rioux, Michel
Programme: Maîtrise en ingénierie > Génie
Date de dépôt: 07 déc. 2018 18:36
Dernière modification: 07 déc. 2018 18:36
URI: http://espace.etsmtl.ca/id/eprint/2177

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt