La vitrine de diffusion des mémoires et thèses de l'ÉTS
RECHERCHER

Proposition d'un modèle d'affaires pour un centre favorisant l'innovation dans le secteur de la construction au Québec

Rakotomanana, Mathieu (2006). Proposition d'un modèle d'affaires pour un centre favorisant l'innovation dans le secteur de la construction au Québec. Mémoire de maîtrise électronique, Montréal, École de technologie supérieure.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (8MB) | Prévisualisation

Résumé

Le secteur de la construction au Québec est en perte de vitesse notamment dans sa capacité à innover. Cependant le monde de la recherche est actif, mais du côté de l'industrie, le risque lié à l'innovation est encore trop élevé. Bien que le secteur pèse près de 10% dans l'économie de la province, le gouvernement n'a pas encore pris de mesures créatives pour favoriser l'adoption de l'innovation dans un secteur très fragmenté.

À l'étranger, de nombreux pays utilisent déjà des modèles perfectionnés de partage de meilleures pratiques comme le Royaume-Uni avec le modèle du «Constructing Excellence» ou les États-Unis avec le «Construction Industry Institute» (CII). Il s'agit donc dans cette étude de proposer un modèle d'affaires pour un «centre de meilleures pratiques» dédié à la construction québécoise fondé sur les composantes génériques identifiées dans les modèles références.

Dans un processus d'amélioration continue, le benchmarking de projets de bâtiments permet de développer une culture de partage et d'identifier ainsi leurs pratiques innovantes. C'est la mission actuelle du « Centre d'études et de recherches pour l'avancement de la construction au Québec » (CERACQ) avec son « Programme de Benchmarking » lancé en octobre 2005 en collaboration avec l'École de Technologie Supérieure. Les premières conclusions de ce projet sont émises dans cette étude et permettent de comprendre le contexte québécois « de l'intérieur ».

Un transfert de savoir-faire adapté peut rendre la recherche en construction encore plus appliquée à ses besoins, et profitable à toute l'industrie. Mais sans intervention du gouvernement, un mode d'approvisionnement toujours axé sur les coûts ne remédiera pas à une « culture du secret » encore très présente dans les mentalités de l'industrie.

Titre traduit

A business model for a centre of best practices adapted to the Quebec construction industry

Résumé anglais

The capacity for innovation of the Quebec construction industry is stagnant. Even though there is research activity, the risk linked with innovation is still too high according to some construction companies. Even if the construction industry represents 10% of the Quebec economy, the government still has not taken any measures to facilitate the integration of innovation gb into construction projects.

From the international point of view, many countries already use competitive model of best practices sharing like the "Constructing Excellence" in Great Britain or the "Construction Industry Institute" in the United States. Therefore, the aim of this study is to propose an action plan for a "center of best practices" dedicated to the construction industry and based on generic components extracted from world class models.

In a continuous improvement process, the benchmarking of building projects contributes to the development of a knowledge sharing culture and to identify innovative practices. That is exactly the current mission of the "Centre d'études et de recherches pour l'avancement de la construction au Québec" (CERACQ) through its "Benchmarking Program" started in October 2005 in collaboration with the "Ecole de Technologie Supérieure". The first conclusions of this project are exposed in this thesis giving a "insider's" description of the business context of the Quebec construction industry.

An adapted knowledge transfer mechanism can guide the applied research in construction to fulfill its needs and to be beneficial to the industry. However, without any government implications, a supply chain based on lowest costs will not eliminate a "culture of secrecy" that is still far too prevailing in today's companies'officers mentality.

Type de document: Mémoire ou thèse (Mémoire de maîtrise électronique)
Renseignements supplémentaires: "Mémoire présenté à l'École de technologie supérieure comme exigence partielle à l'obtention de la maîtrise en génie de la construction". Bibliogr.: f. [221]-230. Chap. 1. Situation au Québec -- Chap. 2. Revue de la littérature -- Chap. 3. Méthodologie de la recherche -- Chap. 4. Sélection de modèles d'affaires et cadre de référence pour l'analyse des modèles choisis -- Chap. 5. Analyse des modèles britannique et américain -- Chap. 6. Étude de cas : le CERACQ et son programme de benchmarking en collaboration avec l'ÉTS -- Chap. 7. Proposition d'un modèle d'affaires pour le Québec -- Chap. 8. Validation.
Mots-clés libres: Affaires, Americain, Analyse, Britannique, Cas, CERACQ, Construction, Etude, Innovation, Modele, Province, Quebec, Validation
Directeur de mémoire/thèse:
Directeur de mémoire/thèse
Forgues, Daniel
Co-directeurs de mémoire/thèse:
Co-directeurs de mémoire/thèse
Rivard, Hugues
Programme: Maîtrise en ingénierie > Génie de la construction
Date de dépôt: 23 mars 2011 14:16
Dernière modification: 04 nov. 2016 20:25
URI: http://espace.etsmtl.ca/id/eprint/505

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt

Statistique

Plus de statistique...