La vitrine de diffusion des mémoires et thèses de l'ÉTS
RECHERCHER

La méthode ARIV : une nouvelle approche pour propulser la performance des organisations

Téléchargements

Téléchargements par mois depuis la dernière année

Plus de statistiques...

Huot, Mickael (2020). La méthode ARIV : une nouvelle approche pour propulser la performance des organisations. Mémoire de maîtrise électronique, Montréal, École de technologie supérieure.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (970kB) | Prévisualisation
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (575kB) | Prévisualisation

Résumé

La performance des organisations est une composante clé pour assurer la prospérité d’une nation. Se faisant, la performance doit continuellement augmenter par le biais de nouveaux procédés et processus ou dans l’amélioration de ceux-ci. Cependant, beaucoup d’initiatives en ce sens tendent à échouer dans l’industrie. Cette réalité mine la performance des entreprises et la qualité de vie des individus. De plus, ceci génère un gaspillage de ressources humaines, financières et matérielles qui est profitable pour aucune des parties prenantes.

Selon la littérature, dans l’industrie, les méthodes d’amélioration tel que le lean six sigma et le lean manufacturing ont des taux d’échec élevés. La recherche a permis de répertorier les facteurs qui font en sorte qu’un projet réussi ou échoue. Les chercheurs situés à divers endroits sur la planète ont répertorié des facteurs communs et une compilation de ceux-ci a été effectué. Un de ces facteurs a un effet domino majeur sur les autres éléments soit la priorisation et la sélection des projets.

La méthode ARIV a donc été développée en prenant compte de ces différents facteurs et ce à chacune des étapes des projets pour maximiser les probabilités de succès. La formation, la priorisation et la sélection des projets, l’engagement des dirigeants, la communication et l’engagement des employés sont tous des facteurs pris en compte, au moment opportun, dans la méthode ARIV.

À travers nos mandats de consultation chez ARIV, nous avons documenté des cas d’étude et discuter de l’application de la méthode. À chaque étape de la méthode, nous avons mesuré les probabilités de succès en fonction des facteurs de succès répertoriés dans la littérature. En comparant les résultats des indicateurs de performance des projets avec les probabilités de succès, nous pouvons conclure que les moyens employés pour assurer le succès des projets sont robustes.

Titre traduit

The ARIV methodology : a new approach to propel performance of organizations

Résumé traduit

Organizational performance is a key component to ensuring the prosperity of a nation. In doing so, performance must continuously increase through the implementation of new processes or in the improvement of these. However, many initiatives in this direction tend to fail in the industry. This reality undermines business performance and the quality of life of individuals. In addition, this generates a waste of human, financial and material resources that is profitable for none of the stakeholders.

According to the literature, in the industry, improvement methods such as lean six sigma and lean manufacturing have a success rate of about one out of three. The research identified factors that make a project successful or unsuccessful. Researchers at various locations on the planet have identified common factors and a compilation of these has been done. One of these factors has a major domino effect on other elements, namely the prioritization and selection of projects.

The ARIV method has been developed taking into account these different factors at each of its stages to maximize the probabilities of success. Training, project prioritization and selection, executive engagement, communication, and employee engagement are all factors that are taken into account in a timely manner in the ARIV method.

Through our consulting mandates at ARIV, we have documented case studies and discussed the application of the method. At each step of the method, we measured the probabilities of success based on the success factors listed in the literature. By comparing the results of the project performance indicators with the probabilities of success, we can conclude that the means used to ensure the success of the projects are robust.

Type de document: Mémoire ou thèse (Mémoire de maîtrise électronique)
Renseignements supplémentaires: "Mémoire présenté à l'École de technologie supérieure comme exigence partielle à l'obtention de la maîtrise avec mémoire en gestion de l'innovation". Comprend des références bibliographiques (pages 77-78).
Mots-clés libres: amélioration continue, lean, six sigma, échec, succès
Directeur de mémoire/thèse:
Directeur de mémoire/thèse
Rioux, Michel
Programme: Maîtrise en ingénierie > Génie
Date de dépôt: 29 juin 2020 20:44
Dernière modification: 29 juin 2020 20:44
URI: https://espace.etsmtl.ca/id/eprint/2491

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt