La vitrine de diffusion des mémoires et thèses de l'ÉTS
RECHERCHER

Vers une modélisation améliorée du secteur du transport dans l’inventaire d’émissions de gaz à effet de serre dans la ville de Montréal

Téléchargements

Téléchargements par mois depuis la dernière année

Plus de statistiques...

Labidi, Ahmed (2020). Vers une modélisation améliorée du secteur du transport dans l’inventaire d’émissions de gaz à effet de serre dans la ville de Montréal. Mémoire de maîtrise électronique, Montréal, École de technologie supérieure.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (13MB) | Prévisualisation

Résumé

La ville de Montréal publie régulièrement l’inventaire annuel des émissions de gaz à effet de serre (GES) du territoire de l’île de Montréal. L’objectif de cet inventaire est de quantifier et de résumer toutes les émissions de GES survenant sur le territoire au cours de l’année. L’inventaire est divisé en secteurs : transports, sources industrielles (combustion et autres émissions), sources commerciales et institutionnelles sources résidentielles, gestion des déchets et agricultures, foresterie et autres utilisations des terres. Le secteur des transports est le principal contributeur, car il est responsable d’environ 40 % des émissions de GES.

Les inventaires d’émissions de GES sont des outils importants pour identifier les principales activités contributives et pour mesurer l’efficacité globale des plans de réduction des émissions de GES. Cependant, ils impliquent de grandes incertitudes, car les données appropriées ne sont pas toujours disponibles et plusieurs hypothèses doivent être formulées. En effet, dans un monde idéal, chaque mouvement d’une personne produisant des émissions de GES, qu’elle utilise des voitures, des camions, des autobus, des motos, etc. sera enregistré avec la distance parcourue (par la personne) et la vitesse de déplacement, puis il faudrait identifier le moyen de transport avec certaines hypothèses et enfin le multiplier par un facteur d’émission spécifique (masse de GES émis par km) en fonction du type de véhicule. De telles données sur la circulation des véhicules ne sont actuellement pas disponibles et les inventaires des émissions de GES reposent sur des données très incomplètes et approximatives. Alors, l’objectif de ce projet de recherche est d’utiliser les données fournies par l’application MTL Trajet pour enregistrer les mouvements de personnes sur l’île de Montréal pendant un mois afin de fournir des estimations plus précises de la contribution du secteur des transports aux émissions de GES.

Les résultats montrent qu’il y a une différence majeure entre la quantité de GES émis par le secteur du transport routier calculée par la Ville de Montréal et celle calculée à partir de la méthodologie développée dans cette étude. Cette différence est dû aux différente incertitudes et approximations liées aux deux approches. Toutefois, notre recherche présente une méthodologie qui permet d’améliorer la résolution spatiale et temporelle des émissions de GES et qui permet aussi d’analyser les effets des différents facteurs sur ces émissions comme les conditions climatiques. De plus, cette étude présente des pistes d’amélioration en vue d’éliminer les incertitudes sur les résultats et de construire un inventaire d’émissions de GES de transport routier, précis et exact.

Titre traduit

Improved modeling of the transportation sector in the inventory of greenhouse gas emissions in the city of Montreal

Résumé traduit

On a regular basis, the city of Montreal publishes the annual territorial greenhouse gas (GHG) emission inventory for the island of Montreal. The objective of such an inventory is to quantify and sum up all GHG emissions occurring on the territory during the year. The inventory is divided into sectors: transportation, industrial sources (combustion and other emissions), commercial and institutional sources, residential sources, waste management, and agriculture, forestry and other land uses. The transportation sector is the main contributor as it is responsible for around 40% of GHG emissions.

GHG emission inventories are important tools to identify the main contributing activities and to measure the global efficiency of GHG emission reduction plans. However, they involve high uncertainties as appropriate data is not always available and several assumptions must be made. Indeed, in an ideal world, each movement of a person producing GHG emissions whether they use cars, trucks, buses, motorcycles, etc. occurring on the territory during the year would be recorded with the distance traveled (by the person) and the speed of their movement, and then identify the means of transport with some assumptions, then multiplied by a specific emission factor (mass of GHG emitted per km) according to the type of vehicle. Such data about the movement of vehicles is currently not available, and GHG emission inventories rely on very incomplete and approximate data. Hence, the objective of this research project is to use data provided through the data ofTajet MTL Insights to record people’s movements on the island of Montréal during one month in order to provide more accurate estimates of the contribution of the transportation sector to GHG emissions.

The results show that there is a major difference between the quantity of GHGs emitted by the road transportation sector calculated by the City of Montréal and that calculated using the methodology developed in this study. This difference is due to the different uncertainties and approximations made in the two approaches. However, our research presents a methodology that makes it possible to improve the spatial and temporal resolution of GHG emissions and to analyze the effects of various factors on these emissions, such as climatic conditions. In addition, this study presents room for improvement to eliminate uncertainties in the results and to build an accurate and precise inventory of road transportation GHG emissions.

Type de document: Mémoire ou thèse (Mémoire de maîtrise électronique)
Renseignements supplémentaires: "Mémoire présenté à l’École de technologie supérieure comme exigence partielle pour l’obtention de la maîtrise avec mémoire en génie de l’environnement". Comprend des références bibliographiques (pages 81-84).
Mots-clés libres: gaz à effet de serre, transport routier, inventaire, la Ville de Montréal
Directeur de mémoire/thèse:
Directeur de mémoire/thèse
Levasseur, Annie
Programme: Maîtrise en ingénierie > Génie de l'environnement
Date de dépôt: 25 janv. 2021 19:39
Dernière modification: 25 janv. 2021 19:39
URI: https://espace.etsmtl.ca/id/eprint/2616

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt