La vitrine de diffusion des mémoires et thèses de l'ÉTS
RECHERCHER

Réflexion sur la protection de l'intégrité lors des partenariats d'affaires dans le domaine de la construction et du génie-conseil

Téléchargements

Téléchargements par mois depuis la dernière année

Plus de statistiques...

Roy, Vincent (2019). Réflexion sur la protection de l'intégrité lors des partenariats d'affaires dans le domaine de la construction et du génie-conseil. Mémoire de maîtrise électronique, Montréal, École de technologie supérieure.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (6MB) | Prévisualisation
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (3MB) | Prévisualisation

Résumé

Les entreprises de construction et génie-conseil sont exposées à une pression populaire et législative depuis plusieurs années. La commission Charbonneau a exposé au grand jour les pratiques de corruption et de collusion de ces organisations au Québec. Face à ceci, elles sont passées aux actes en rédigeant des politiques, normes et codes d’éthique. Afin de demeurer intègres à ceux-ci, les entreprises mettent des mesures en place et contrôlent les risques de ne pas être conforme. Une dérogation peut être synonyme de perte financière importante pour l’entreprise en plus des effets néfastes sur la réputation et de la possibilité d’être poursuivi en justice. Ces risques sont relativement bien contrôlés à l’interne grâce à des formations et des procédés réduisant la concentration du pouvoir et augmentant la transparence. Toutefois, à l’externe, il est très difficile pour les entreprises de contrôler les actions de leurs partenaires d’affaires. Évaluer les risques qu’ils représentent est donc nécessaire avant d’entamer tout partenariat. Pour ce faire, les entreprises de construction et génie-conseil se basent sur des modèles normalisés provenant du domaine financier. Très peu de recherches ont été effectuées afin de déterminer si ces modèles sont appropriés dans un contexte différent et quels sont les risques ainsi que leurs indicateurs à contrôler afin d’assurer l’intégrité des entreprises. Cette réflexion vise à mieux comprendre les risques liés à l’intégrité et explore différentes possibilités quant à la gestion de ceux-ci.

En premier lieu, les risques liés à l’intégrité sont explorés à travers six indicateurs de risque proposés dans la littérature. Grâce à une étude de cas dans une importante firme de construction et génie-conseil, ces six indicateurs sont notés par rapport à leur capacité à révéler des risques liés à la corruption, la collusion, les conflits d’intérêts, la conformité et les droits humains. Ensuite, l’utilisation d’un outil d’analyse de performance permet d’obtenir l’avis d’experts sur le procédé actuellement utilisé par la firme pour évaluer le risque des partenaires d’affaires. Ces études révèlent l’importance d’inclure la perception d’experts provenant de différents secteurs d’activités de la firme afin d’avoir un outil de protection de l’intégrité complet en identifiant différentes failles du procédé actuel. La variabilité des points de vue des experts démontre qu’un échantillon plus grand est nécessaire pour valider les résultats du sondage.

En second lieu, les concepts de diligence raisonnable et de gestion des risques sont explorés. À travers une étude de cas dans la même firme, une méthodologie est proposée afin d’accompagner les entreprises de construction et génie-conseil dans la création d’un outil de protection de l’intégrité. En plus de proposer les étapes nécessaires à une telle tâche, un format et du contenu sont suggérés selon la littérature et les résultats de la première étude. Cet outil permet de couvrir et d’évaluer les cinq risques abordés précédemment que présente un partenaire d’affaires potentiel. Le suivi à long terme des partenariats sera facilité grâce à une meilleure compréhension du partenaire et du contexte qui a mené à l’évaluer ainsi.

Finalement, une conclusion par article et des recommandations pour de futures recherches seront présentées à la fin de ce mémoire.

Titre traduit

Third party integrity management in construction engineering industry

Résumé traduit

Construction and engineering companies faced social and legal pressure recently. The Charbonneau commission exposed the corruption and collusion taking place in these organizations. In this context, companies acted by creating policies, standards and codes of ethics. To be coherent with these, companies must put measures in place and control the risks of not complying with these self-imposed measures. Non-compliance often leads to significant financial loss for the company in addition to adverse media effects on the reputation and the possibility of being prosecuted. These risks are relatively well controlled internally through training and processes that reduce the concentration of power and increase transparency. However, externally, it is very difficult for companies to control the actions of their business partners. Assessing the risks they represent is therefore necessary before entering a new partnership. To do this, construction and engineering firms rely on standardized models from the financial sector. Very little research has been done to determine if these models are appropriate in a different context and what are the risks as well as their indicators to be monitored to ensure their integrity. This reflection aims to better understand integrity-related risks and how to manage them.

Firstly, integrity risks are explored through six risk indicators proposed in the literature. Through a case study in a major construction and engineering firm, these six indicators are scored regarding their ability to reveal risks related to corruption, collusion, conflicts of interest, compliance and human rights. The use of a performance analysis tool then provides experts’ advice on the process currently used by the firm to assess the risk of business partners. These studies reveal various flaws in the current process and the importance of including the perception of experts from different business sectors in order to have a complete integrity tool. Results’ variability show that a bigger sample is necessary to validate experts’ perception.

Secondly, the concepts of due diligence and risk management are explored. Through a case study in the same firm, a methodology is proposed to assist construction engineering companies in the design of an integrity tool. Besides proposing different steps for such a task, content and format are suggested according to the literature and the results of the first study. The proposed tool will cover and evaluate the potential business partner according to the five previously discussed risks. It will enable a better long-term monitoring of partnerships due to a better understanding of the partner and the context that led to its evaluation.

Finally, conclusion for each article and recommendations for future research end this master’s thesis.

Type de document: Mémoire ou thèse (Mémoire de maîtrise électronique)
Renseignements supplémentaires: "Mémoire par articles présenté à l'École de technologie supérieure comme exigence partielle à l'obtention de la maîtrise en génie, concentration construction". Comprend des références bibliographiques (pages 145-166).
Mots-clés libres: intégrité, partenaires d’affaires, gestion de risque, construction
Directeur de mémoire/thèse:
Directeur de mémoire/thèse
Ouellet Plamondon, Claudiane
Codirecteur:
Codirecteur
Fertel, Camille
Programme: Maîtrise en ingénierie > Génie de la construction
Date de dépôt: 13 nov. 2019 21:37
Dernière modification: 13 nov. 2019 21:37
URI: https://espace.etsmtl.ca/id/eprint/2382

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt